Derrida, l’amour, la philosophie et les clichés