le peintre chinois est décédé le 9 avril.

L’idéogramme, jamais affranchi du tracé, ondule en-deçà du signe, là où le trait n’est pas subordonné au sens mais livré à son propre événement plastique, insoucieux de la différence du visible et du lisible.

Occasion de lire ou de relire Idéogrammes en Chine d’Henri Michaux son complice en calligraphie.

L’oeuvre de Zao Wou-Ki réfute le projet de Hegel d’assujettir le sensible au sens. Occasion aussi de lire, dans l’Esthétique de Hegel, « L’art symbolique » en en inversant le diagnostic et en le prenant à la lettre : lorsque le sens transcende le sensible, l’art se dissout dans la philosophie. L’art ne connaît d’autre existence qu’engluée dans la matière sensible.