Sous la ruine du pouvoir-faire et une fois que la puissance (la dynamite) a sauté, l’existence se redresse et le poète chuchote l’épitaphe de l’être :