Rougeur des MatinauX

III

« Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront. »

IV

« Au plus fort de l’orage, il y a toujours un oiseau pour nous rassurer. C’est l’oiseau inconnu. Il chante avant de s’envoler. »

VII

« J’aime qui m’éblouit puis accentue l’obscur à l’intérieur de moi. »

XXI

« Imite le moins possible les hommes dans leur énigmatique maladie de faire des nœuds. »

XXVII

« Enfin, si tu détruis, que ce soit avec des outils nuptiaux. »

René Char

Cette entrée a été publiée dans Pour saluer.... Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>