Le fameux roman libertin attribué ici à Boyer d’Argens